Wednesday, 21 December 2016

Nouveau projet de parrainage: la famille d'Aryan

Cathrine et Aryan; environ 2003Début décembre, nous avons été contactés par une Norvégienne, Cathrine Bergjordet, qui cherchait un contact fiable à Khajuraho pour soutenir la famille d'un chauffeur de vélo-rickshaw, Aryan*, qu'elle connait depuis 14 ans. Aryan vivait dans un petit village près de Khajuraho, il avait 9 enfants et était très pauvre, alors Cathrine avait aidé la famille chaque fois qu'elle venait l'Inde. C'est elle qui avait acheté le rickshaw d'Aryan pour qu'il n'aie plus besoin de le louer, et plus tard elle avait également financé l'entretien du véhicule. Les fils d'Aryan essayaient de téléphoner à Cathrine depuis plus d'un an pour l'informer que leur père était décédé, mais la communication étant trop difficile elle n'avait appris son décès que récemment.

Bien sûr, nous avons accepté d'aider Cathrine à soutenir cette famille. Après quelques jours, nous sommes allés leur rendre visite pour voir qui ils étaient et pour connaître leurs conditions de vie.

La famille d'Aryan en 2005Après cela, nous avons beaucoup discuté avec Cathrine pour comprendre comment elle veut aider la famille et pour parler des enjeux quant-au soutien d'une famille indienne, rurale et peu éduquée. L'essentiel est que Cathrine veut aider la famille de façon durable et constructive, pas seulement en leur envoyant une somme d'argent et en les oubliant par la suite, mais en les soutenant sur une longue période en s'assurant que l'argent qu'elle enverra est utilisé de manière efficace et que les membres de la famille apprennent à se soutenir eux-mêmes. Nous avons l'habitude d'aider les personnes démunies en Inde, et nous savons qu'il est inutile d'essayer d'aider les gens s'ils ne veulent pas s'aider eux-mêmes ou de leur imposer des changements de vie d'un point de vue extérieur sans comprendre leur situation réelle et leurs motivations. Nous devrons donc rester des guides, leur laisser la liberté de proposer ce qu'ils veulent et peuvent faire pour eux-mêmes construire un avenir meilleur, et leur donner les moyens de le faire.

La famille d'Aryan aujourd'huiNous sommes donc allés rendre visite à la famille une première fois pour discuter avec eux des choses dont ils ont le plus besoin, et essayer d'établir la meilleure façon dont nous pouvons les aider. Hier, nous sommes retournés les voir avec Ghita A. Zurini de l'Association Devidine et son assistant social, puisqu'ils aident des gens démunis dans la région depuis des années, et qu'ils pouvaient nous apporter leur point de vue et nous donner de bons conseils.

Nous n'avons pas fini de discuter des meilleures options de soutien avec Cathrine, et nous attendons actuellement son premier transfert d'argent avant de prendre des mesures pour parrainer cette famille, mais pour le moment, voici comment nous avons convenu de procéder:



  • Cathrine va d'abord nous envoyer assez d'argent pour que nous achetions les choses les plus urgentes dont la famille a besoin, telles que l'entretien de la maison ou un vélo, et que nous subvenions à leurs besoins alimentaires pendant un certain temps pour qu'ils n'aient pas à s'en inquiéter et qu'ils puissent réfléchir à ce qu'ils veulent faire.



  • Par la suite, Cathrine enverra une somme mensuelle pour couvrir les dépenses alimentaires, et pour cela nous devrons calculer un budget alimentaire mensuel.



  • La famille ne saura pas combien d'argent Cathrine envoie; elle nous l'enverra à nous, et nous gèrerons les dépenses et les comptes.



  • Roshni*, la fille aînée d'Aryan, avait commencé un cours de couture, mais elle a dû arrêter après quelques mois lorsque son père est mort, nous réinscrirons au cours, paierons ses allers-retours en rickshaw et lui acheterons une machine à coudre pour qu'elle puisse pratiquer à la maison.



  • Nous devons scolariser les plus jeunes enfants dès la prochaine rentrée scolaire en juillet 2017.



  • Cathrine, aidée de ses amis et de sa famille, s'engage à soutenir la famille aussi longtemps qu'il le faudra, que ce soit 1 ou 5 ans, mais il faut que la famille apprenne à être autosuffisante.



  • Nous recevrons une indemnité mensuelle de 5000 roupies pour tout le travail que nous ferons pour soutenir la famille.


  • En savoir plus sur ce parrainage sur le blog de l'association Ganpati.

    *Leurs noms ont été modifiés pour protéger leur identité.

    No comments:

    Post a Comment